bandeauhaut
bandeau


 

Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Articles & Publications > Récits, mémoires, témoignages Cambodge

Récits, mémoires, témoignages Cambodge

par VLC - 24 août 2012

Rithy, Panh avec Christophe Bataille, L’élimination, Paris, Grasset, 336 pages. 19€.

Dans L’élimination, qu’il a écrit avec l’aide du romancier et éditeur Christophe Bataille, le cinéaste cambodgien Rithy Panh raconte pour la première fois son histoire personnelle, de l’arrivée des Khmers rouges dans Phnom Penh, en 1975, à la chute du régime de Pol Pot, quatre ans plus tard. Le livre paraît alors que son dernier film, Duch, le maître des forges de l’enfer, sort sur les écrans le 18 janvier. Ce documentaire, présenté au Festival de Cannes, est consacré à l’ancien directeur du centre de torture S-21, aujourd’hui poursuivi par la justice internationale et écroué dans la capitale cambodgienne.

Rithy Panh, réalisateur

Après avoir survécu au régime de Pol Pot (1975-1979) qui a décimé un quart de la population cambodgienne en quatre ans, Rithy Panh gagne la Thaïlande et arrive en France en 1980, à 16 ans. Il choisit de suivre des études de cinéma. En 1985, il intègre l’Institut des hautes études cinématographiques. Une grande partie de son œuvre est consacrée à la tragédie de son pays, notamment S-21, la machine de mort khmère rouge (2003) et Duch, le maître des forges de l’enfer (sur les écrans le 18 janvier).

Dans L’élimination, Rithy Panh écrit : "Je crois à la pédagogie plus qu’à la justice. Je crois au travail dans le temps, au travail du temps. Je veux comprendre, expliquer, me souvenir - dans cet ordre précisément." Au Cambodge, le silence sur le Kampuchéa démocratique et ses deux millions de victimes a longtemps été de rigueur ; l’histoire de ces "trois ans, huit mois et vingt jours" a officiellement fait son entrée dans les manuels scolaires en 2009.

Christophe Bataille, "chef opérateur"

"Notre rencontre, c’est une belle histoire d’édition, ça prouve qu’il y a encore dans notre profession des projets qui prennent le temps de mûrir." En 2005, cinq ans après avoir proposé à Rithy Panh de l’aider à raconter son enfance sous les Khmers rouges, Christophe Bataille est sollicité par le cinéaste. Editeur chez Grasset depuis 1997, il bâtit également un itinéraire d’écrivain, depuis son premier roman, Annam (Arléa, 1993), au Rêve de Machiavel (Grasset, 2008). Avant de commencer le travail d’écoute et d’écriture, il a relu le témoignage du Père Ponchaud (Cambodge année zéro, Kailash, 1979, rééd. 1998) et les historiens qui font autorité sur cette période, parmi lesquels David Chandler (S-21 ou le Crime impuni des Khmers rouges, Autrement, 2002) et Philip Short (Pol Pot. Anatomie d’un cauchemar, Denoël, 2007).

Lire l’interview de Julie Clarini (Le Monde des Livres, 12 janvier 2012)

Lire l’article de Jean Hatzfeld, écrivain, journaliste : "Rithy Panh sort de la nuit khmère" (Le Monde des Livres, 12 janvier 2012)